Le 10 février 2010, les clients font valoir leur droit de renonciation et réclament le remboursement des capitaux investis, en raison du non respect par l’assureur de ses obligations d’information, en application de l’article L132-5-1 du Code des assurances