La Commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers explique ici très clairement comment les pratiques anti-concurrentielles d'Euronext favorisent les manipulations de cours du trading haute fréquence, pénalisant doublement les concurrents de Virtu et l'ensemble des investisseurs.